Actualité

Exécutions sauvages en RDC

Des massacres y compris d'enfants ont été perpétrés par des agents de l'Etat, des milices ou des rebelles dans le Kasaï, au centre de la RDC, selon l'ONU.
RDC

Plus de 250 personnes ont été victimes d'exécutions sauvages entre mars et juin au Kasaï, dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé vendredi l'ONU. Ces attaques ont été perpétrées par des agents de l'Etat, des milices ou des rebelles. Parmi les 251 personnes tuées figurent 62 enfants, dont trente avaient moins de huit ans, indique un communiqué du Haut Commissariat des Nations unies aux droits

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion