Économie

Effacer l’ardoise sous conditions?

Le parlement est prêt à faire un geste pour les personnes les plus endettées. Les créanciers sont dubitatifs.
Effacer l’ardoise sous conditions?
Avec la meilleure volonté du monde et même en calculant le plus précisément possible, il est parfois impossible de se désendetter. KEYSTONE
Finances

C’est un jeune horticulteur qui maîtrise mieux ses sécateurs que son ordinateur. Il court les jardins, mais sous-­estime ses devis et délaisse ses tâches administratives. Il se retrouve taxé d’office, largement au-dessus de ses revenus réels. Les poursuites s’enchaînent. Après quelques années, le jeune homme a accumulé 200 000 francs de dettes. Et n’a aucune structure de type SA ou Sàrl pour lui servir de paratonnerre. C’est le genre de personnes surendettées

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion