Genève

Ville de Genève: «Un budget difficile»

La crise du Covid et la RFFA plombent les finances de la Ville de Genève. Le projet de budget gèle les mécanismes salariaux et met entre parenthèses les contraintes sanitaires.
Ville de Genève: «Un budget difficile»
De gauche à droite : Marie Barbey-Chappuis, Département de la sécurité et des sports, Frédérique Perler, Département de l’aménagement, des constructions et de la mobilité, Alfonso Gomez, Département des finances, de l’environnement et du logement, Christina Kitsos, Département de la cohésion sociale et de la solidarité, Sami Kanaan, Département de la culture et de la transition numérique. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Finances

Un budget «difficile», mais qui témoigne d’un Conseil administratif qui «prend ses responsabilités puisque les charges sont maîtrisées et les prestations maintenues». Voilà comment le nouveau grand argentier de la Ville de Genève, le vert Alfonso Gomez, a présenté mercredi le projet de budget 2021, entouré du reste de l’exécutif. Il affiche 1,2 milliard de charges pour un déficit de 49,3 millions, bloque les mécanismes salariaux et dope les investissements. En l’état,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion