Histoire

A l’ombre de la dictature coréenne

Alors qu’approche le 2e sommet Trump-Kim, des milliers de Coréens croupissent toujours dans des camps.
A l’ombre de la dictature coréenne 1
Femme soldat le long de la barrière de sécurité d’un camp, dans le nord du pays. Le Comité pour les droits de l’homme en Corée du Nord recense au moins 4 camps de travail forcé pour détenus politiques et une bonne vingtaine de camps de rééducation par le travail. KEYSTONE
Corée du Nord

«Sous le commandement de Kim Jong-un, la Corée du Nord va devenir une grande puissance économique», s’est enthousiasmé le week-end dernier le président Donald Trump, dans un tweet. Annonçant un deuxième sommet avec son homologue nord-coréen les 27 et 28 février à Hanoï, au Vietnam, il a précisé avoir hâte «de faire avancer la cause de la paix». Les discussions préparatoires ont porté sur «une dénucléarisation complète, la transformation des relations

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion