Solidarité

En finir avec Pyongyang

Après les déclarations d’apaisement de la Corée du Nord, Pierre Rigoulot rappelle que la dynastie des Kim est coutumière des effets d’annonce.
En finir avec Pyongyang
Le 27 avril, les présidents nord-coréen, Kim Jong-un, et sud-coréen, Moon Jae-in, passaient ensemble la frontière entre les deux pays. KEYSTONE
Corée du Nord

Oubliées les insultes échangées entre «le gâte ux mentalement dérangé» et «le petit gros»; oubliées les fanfaronnades sur la taille de leurs engins balistiques respectifs, se promettant mutuellement l’apocalypse. Depuis quelques semaines, le président américain, Donald Trump, et le dirigeant suprême de la Corée du Nord, Kim Jong-un, multiplient les déclarations de bonnes intentions, à l’aube d’une rencontre au sommet, vue par certains comme celle de tous les espoirs (lire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion