Genève

Le compromis fiscal accepté

Les députés ont adopté la réforme sur l’imposition des entreprises avec un taux de 13,99% et approuvé, en contrepartie, d’augmenter les subsides d’assurance-maladie.
Le compromis fiscal accepté
Le débat au Grand Conseil a surtout opposé les socialistes aux Verts et à Ensemble à gauche. Keystone-A
RFFA

Après près d’une journée de débat, le Grand Conseil genevois a adopté jeudi la réforme cantonale sur la fiscalité des entreprises. Ce texte, issu d’un accord en commission entre le PS, le PLR, le PDC et le MCG, a été adopté par 62 voix contre 18 refus. Il prévoit l’instauration d’un taux unique d’imposition des bénéfices à 13,99% (notre édition du 30 janvier). Les pertes fiscales s’élèveraient à 186 millions de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion