Cinéma

Tête de mule au crépuscule

Fidèle à lui-même, Clint Eastwood se met en scène – une dernière fois? – dans La Mule, entre comédie et mélodrame.
Tête de mule au crépuscule
WARNER BROS
Film

Il y a dix ans, Clint Eastwood réglait ses comptes avec son personnage controversé de Dirty Harry dans l’émouvant Gran Torino. Comme il s’y filmait mort dans un cercueil, déjà nostalgique, on pensait assister à sa dernière apparition à l’écran. Depuis, le comédien a repris du service dans Une Nouvelle Chance de Robert Lorenz. Et le réalisateur a encore tourné sept longs métrages, dont les rebutants American Sniper et Le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion