Œuvres au noir
"El viaje de Keta" des cinéastes mexicains Julio Bekhór et Fernando Sama, une «comédie sous amphètes» à l’enseigne du programme thématique «Cherchez la femme». DR
Cinéma

Œuvres au noir

La 20e édition de Black Movie débute ce week-end à Genève. L’occasion de déchiffrer l’ADN d’un festival pas comme les autres. A l’image des films qu’il défend.
Festival Black Movie

Vingt ans déjà que Black Movie éclaire la face cachée du septième art. Le festival genevois défend un cinéma d’auteur hors normes, non occidental et indépendant, guère représenté dans les salles. Depuis 1999, ses habitués ont ainsi pu découvrir en primeur des films d’Apichatpong Weera­sethakul, Jia Zhangke, Carlos Reygadas, Wang Bing, Takashi Miike, Tsai Ming-liang, Joao ­Pedro Rodrigues ou Hong Sang-soo. On retrouve certains de ces cinéastes cette année dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion