International

Débrayage général en Tunisie

La marchandisation de la fonction publique et la flambée des prix provoquent l’exaspération. Le syndicat UGTT lance la bataille des élections de décembre en maintenant jeudi sa grève générale.
Débrayage général en Tunisie
En novembre dernier, les fonctionnaires tunisiens avaient déjà massivement suivi l’appel à la grève lancé par l’Union générale tunisienne du travail. KEYSTONE
Droits sociaux

Une grève générale est annoncée jeudi, en Tunisie. Près de 650 000 fonctionnaires et 200 000 employés d’entreprises publiques sont concernés et devraient paralyser les secteurs de l’éducation, de la santé, des transports, jusqu’au fonctionnement des aéroports. Le principal syndicat du pays, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), exige une réadaptation des salaires face à ce que l’économiste de gauche Abdejlil Bedoui, proche des milieux syndicaux, nomme «une marchandisation de la fonction

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion