Arts plastiques

«L’art qui affirme la vie»

L’historien de l’art Edward M. Gómez présente à Lausanne une exposition centrée sur le Japon et milite pour un art brut mieux intégré aux canons de l’histoire de l’art.
«L’art qui affirme la vie»
L’un des menus d’Itsuo Kobayashi, entre 1982 et 1989. Collection Eternod Mermod, Lausanne
Lausanne

Il est né en Caroline du Nord, mais a passé une partie de son enfance à Berne, où son père était en poste à l’ambassade américaine. Enfant de diplomates, Edward M. Gómez a aussi vécu au Maroc, en Italie, en Allemagne et parle couramment le japonais, l’espagnol, l’italien et le français en plus de son anglais maternel. Il n’a découvert son pays qu’à l’adolescence et s’y est formé dans les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion