Arts plastiques

La fugace voltige des paysages de Pietro Sarto

A l’Espace Arlaud, les panoramas aussi nuageux que vertigineux du peintre-graveur Pietro Sarto font flotter le bassin lémanique en perspective curviligne.
La fugace voltige des paysages de Pietro Sarto
Lausanne au loin, vue des bois de Yens, 1982. Huile sur verre ­acrylique. / Genève, collection particulière
Lausanne

Lors de la conception d’une exposition dédiée à Pietro Sarto, événement rare, il s’agit moins de renouveler l’approche de l’œuvre que d’affiner le ­regard qu’on lui porte, d’approfondir la compréhension qu’on peut en avoir. Dans une démarche fondée à la fois sur la ­distance et l’adhésion, le commissaire de l’exposition, Rainer Michael Mason, commence par revoir ce qui a été pensé ou dit sur la peinture du peintre-graveur de Saint-Prex,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion