Genève

«Gate Gourmet doit se mettre en règle»

Conditions de travail, octroi des concessions, condamnation par la justice: André Schneider, directeur de l’aéroport de Genève, répond aux questions du Courrier.
«Gate Gourmet doit se mettre en règle»
André Schneider estime que l’aéroport a des règles très claires en matière d’appel d’offres: «Si l’un de nos collaborateurs a des liens qui impliqueraient des conflits d’intérêts (...), il ne participe pas à la procédure.» KEYSTONE
Aéroport de Genève

De poumon économique du canton, dont la florissante activité faisait l’unanimité, ou presque, l’aéroport de Genève a, depuis quelques années, perdu un peu de sa splendeur. Les critiques à son encontre rencontrent un écho grandissant. En cause, l’expansion illimitée des vols low-cost, avec les nuisances que cela implique en termes de bruits et d’émissions de gaz à effet de serre. Mais aussi la longue suite de conflits sociaux, de menaces

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion