Genève

Etude sur la pollution de l’air en stand-by

Le canton de Genève reporte l’étude de l’impact de l’aéroport sur la pollution de l’air. La réaction est vive.
Stand-by pour une étude sur la pollution de l’air
Le Département du territoire a expliqué son retrait de l'étude par un problème de ressources financières. GAËLLE GENET/ARCHIVES
Aéroport de Genève

Il faudra encore attendre pour connaître l’impact de l’aéroport de Genève sur l’air environnant. Une étude devait être menée par le canton et les autorités françaises voisines. L’Etat a finalement décidé de ne pas s’investir tout de suite dans cette démarche. «Genève ne se retire que temporairement, assure Pauline de Salis, porte-parole du Département du territoire (DT). Le canton reste totalement décidé à entreprendre cette étude.» Alors pourquoi repousser? Un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion