International

Un bilan dramatique en Méditerranée

Alors que de nouveaux bateaux de migrants ne trouvent pas de port de débarquement, la politique des ports fermés en Italie a provoqué des effets contradictoires en matière de mortalité en Méditerranée.
Un bilan dramatique en Méditerranée
Les navires des ONG allemandes Sea-Watch et Sea-Eye, ici à la manœuvre au large de Malte, ont lancé hier un cri d’alarme pour trouver un port où débarquer. KEYSTONE
Crise des migrants

«La situation à bord est devenue intenable, certains refusent de s’alimenter.» Les représentants de l’ONG allemande Sea-Watch ont lancé ce mardi, à l’instar du pape François, un cri d’alarme. Objectif: trouver un havre pour les 49 migrants bloqués depuis bientôt trois semaines sur deux bateaux d’ONG allemandes au large de Malte. Plusieurs pays se disent prêts à en accueillir, mais aucun accord n’a encore été trouvé pour qu’ils débarquent à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion