Musique

La tête dans l’Audimat

Par sa vulgarisation intelligente des multiples impacts de la musique sur la société, la revue Audimat se démarque du tout-venant de la presse magazine.
La tête dans l’audimat
S’intéresser aux émotions ressenties par les auditeurs de Céline Dion, c’est considérer avec sérieux la résonance sociale de la pop music. KEYSTONE
Publication

La collecte de sons (field recording) envisagée comme témoin des ruines du capitalisme. Le psychédélisme sonore comme vecteur privilégié de l’hallucination. Les mutations de la musique électronique dansante à travers trois prismes: la spéculation immobilière et la gentrification à Manhattan, l’utopie «édénique» véhiculée par la French Touch des années 1990, et l’empreinte du mode de vie berlinois (cosmopolite, globalisé) sur la techno dite «minimale», véritable AOC allemande. Signés respectivement par

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion