Solidarité

La catastrophe sans fin

Le passage de Texaco en Equateur a laissé une catastrophe écologique.
Brouillon auto 99
Manifestation indigène contre Chevron en Equateur. DR
Equateur

Une surface grande comme le canton du Valais souillée par 880 fosses de déchets d’hydrocarbures et le déversement de milliards de litres d’eau polluée et de centaines de milliers de barils de pétrole brut: le passage de Texaco en Equateur a laissé des traces indélébiles, si l’on en croit la justice et les associations équatoriennes. Concessionnaire dès 1964, la société étasunienne a dirigé la gigantesque exploitation de Lago Agrio – opérée avec

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion