International

Le pacte mondial adopté à Marrakech

Le Pacte mondial pour les migrations, controversé au Parlement fédéral, a été adopté à Marrakech devant environ 160 pays mais sans la Suisse.
Le pacte mondial adopté à Marrakech
Maria Fernanda Espinosa, présidente de l'Assemblée générale de l'ONU, intervient durant la conférence sur l'impact global de la migration qui se tient à Marrakech, au Maroc. KEYSTONE
Migrations

«Nous n’établissons pas un droit à la migration», seulement une obligation d’honorer les droits de l’homme des migrants, a affirmé hier devant la presse le secrétaire général de l’ONU, quelques minutes après l’approbation du Pacte mondial pour les migrations. L’arrangement établit 23 grands principes non contraignants pour des migrations «sûres» et «ordonnées», 80% de celles déjà observées. Mais 60 000 personnes sont aussi décédées en près de 20 ans, une «honte collective»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion