Vaud

Licenciés sans plan social

Cinq mois après l’annonce de la fin du Matin imprimé, les ex-employés manifestent.
Licenciés sans plan social
Une nouvelle étape de ­mobilisation s’ouvre pour les «41 du Matin». KEYSTONE
Tamedia

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées hier matin dès 8 h 30 devant la tour Edipresse, avenue de la Gare à Lausanne, pour protester contre l’absence de plan social pour les employés licenciés par l’éditeur Tamedia. Ces derniers étaient fortement présents, accompagnés par plusieurs employés des autres titres romands, notamment 24 heures. Fin juillet, le quotidien Le Matin sortait son tout dernier numéro papier, 125 ans après sa création. Le basculement du titre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion