International

Un syndicaliste de Nestlé réchappe à un attentat

Le syndicat de l’agroalimentaire à Bugalagrande accuse Nestlé et Coca Cola de profiter de la violence paramilitaire pour affaiblir les mouvements de lutte des travailleurs.
Un syndicaliste de Nestlé réchappe à un attentat
En septembre 2015, la place Schützenmatte a été temporairement rebaptisée du nom de Luciano Romero, un syndicaliste colombien employé de l'entreprise Nestlé/Cicolac assassiné par des paramilitaires. SFI
Colombie

Il s’en est fallu de peu qu’un nouveau syndicaliste colombien de Nestlé ne soit assassiné dans la nuit de mardi à mercredi. Selon un communiqué de SINALTRAINAL, la maison du responsable du syndicat de l’agroalimentaire à Bugalagrande, Omar Rengifo Rojas, a été la cible de balles tirées depuis la rue par un motard. Les trois projectiles qui ont traversé le mur d’enceinte n’ont heureusement atteint ni M. Regifo ni aucun membre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion