International

L’Amazonie au désespoir

L’élection de Jair Bolsonaro à la tête du Brésil ouvre la porte à une exploitation intensive par l’agro-industrie de cette immense forêt, habitat fragile de nombreuses espèces.
L’Amazonie au désespoir
L’agro-négoce est avide de s’implanter sur de nouvelles terres gagnées sur la forêt. KEYSTONE
Brésil

L’élection de Jair Bolsonaro, dimanche, est une très mauvaise nouvelle pour le coq-de-roche, le ouistiti pygmée, le singe-araignée ou le dauphin rose, et pour l’humanité en général puisque l’Amazonie est la réserve d’oxygène de la planète. Le nouveau président brésilien est en effet bien décidé à autoriser l’insatiable agro-industrie à exploiter des terres jusqu’à présent protégées. Sa première victime potentielle est l’Amazonie, la plus grande forêt tropicale du monde, qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion