Livres

L’ altitude de l’absolu

Entre quête spirituelle, détachement, désir de se fondre dans le paysage, Matias Jolliet signe un éloge poétique de la montagne.
L’ altitude de l’absolu
Premier roman

Mille quatre cent quatre mètres. Puis trois mille, voire plus haut encore. Dans RosaBlanche, premier roman du Lausannois Matias Jolliet, le récit progresse de cote en cote, en altitude, suivant son protagoniste en quête d’absolu et d’espaces inviolés. Petit à petit, au bord de l’abîme, la marche et l’escalade le mènent de plus en plus loin de la vie de tous les jours. Il est séduit par l’idée de se

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion