Genève

Pas de navette entre Anières et Versoix

La population de la commune de la rive gauche a sèchement refusé le projet de navette lacustre.
Pas de navette entre Anières et Versoix
Contrairement à ce qui est écrit sur ce bateau de la CGN, l'autre rive n'a jamais semblé aussi loin pour les habitants d'Anières. KEYSTONE
Votation

Le projet de navette lacustre entre les communes d’Anières et Versoix a été sèchement refusé par la population de la commune de la rive gauche. 73,3% des votants se sont opposés à la nouvelle ligne. Le projet, soutenu par l’exécutif, a été considéré comme trop coûteux – un crédit de 285 000 francs avait été demandé. Les opposants lui reprochaient également de n’être qu’à la charge de la commune d’Anières.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion