Suisse

Une interdiction sous conditions

Saint-Gall vote sur la dissimulation du visage, qui ne sera proscrite que si elle représente un danger.
Une interdiction sous conditions
Le projet de loi saint-gallois vise davantage les personnes masquant leur visage et représentant un danger, comme les hooligans, que les femmes portant la burqa ou le niqab, comme ici à Interlaken. KEYSTONE/Peter Klaunzer
Votation

Les Saint-Gallois ­diront le 23 septembre s’ils veulent interdire aux citoyens de se cacher le visage dans l’espace public. Cette interdiction n’est toutefois pas intégrale: la dissimulation ne sera amendée que si la personne masquée représente un danger. «Impraticable», jugent les opposants. «Indispensable pour la sauvegarde de nos valeurs et pour lutter contre les hooligans», répliquent les partisans. Après le Tessin et Glaris, le canton de Saint-Gall se prononce à son

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion