Suisse

Des éleveurs perplexes

L’initiative pour les vaches à cornes veut encourager les paysans à abandonner l’écornage. Reportage.
Des éleveurs perplexes 1
Le petit veau a deux «bourgeons» au sommet du crâne, que l’on brûle pour empêcher que les cornes ne se mettent à pousser. CHARLY RAPPO
Votations fédérales

Le vétérinaire empoigne le veau. Deux piqûres dans le collier et la bête part s’affaler dans un coin de l’étable. Quelques minutes plus tard, le jeune bovin somnole sur la paille, haletant, les yeux mi-clos. Vêtu d’un tablier brun, le vétérinaire revient avec une nouvelle aiguille pour une anesthésie locale «du nerf qui mène à la corne», explique-t-il. Le veau âgé d’une vingtaine de jours n’a pas encore de cornes,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion