Solidarité

En crise, la FARC s’accroche à la paix

Réinsertion en panne, insécurité, craintes judiciaires, dissensions internes… l’ex-guérilla est aussi mal en point que le processus de paix. Mais la sénatrice Victoria Sandino fait front.
En crise, la FARC s’accroche à la paix
«Que la paix ne nous coûte pas la vie»: plus de trois cent quarante militants des mouvements sociaux de Colombie ont été assassinés depuis 2016, année de la signature d’un accord de paix aujourd’hui plus fragile que jamais. VERDADABIERTA.COM
Colombie

Le processus de paix est-il mort? Jamais depuis 2012 et le début des négociations entre Bogota et la principale guérilla du pays, l’espoir d’une résolution pacifique du conflit n’a semblé aussi fragile. Aux engagements non tenus par le gouvernement de Juan Manuel Santos est venu s’ajouter ce printemps le succès électoral – au Parlement puis à la présidentielle – des forces hostiles à l’accord de paix signé en 2016. Mercredi, on apprenait que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion