Genève

«Il a misé sur sa popularité»

Pour le politologue Oscar Mazzoleni, le score électoral et la popularité médiatique de Pierre Maudet sont fondamentaux pour comprendre ce qui s’est passé.
«Il a misé sur sa popularité»
Le 5 septembre, le Conseil d’Etat annonçait qu’il retirait à Pierre Maudet (ici entouré par Antonio Hodgers et Anne Emery-Torracinta) certaines prérogatives, mais qu’il le maintenait à la présidence. CEDRIC VINCENSINI
Affaire Maudet

«Avec un mensonge, on va très loin, mais sans espoir de revenir en arrière», dit un proverbe juif. Pierre Maudet est-il allé trop loin? Non, à en croire le Conseil d’Etat genevois qui a décidé de le maintenir dans l’essentiel de ses fonctions (notre article du 5 septembre). Tandis que la justice suit son cours, nous avons demandé à Oscar Mazzoleni, politologue et professeur à l’université de Lausanne, son regard

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion