Vaud

Philippe Leuba a gardé des informations pour lui

Le conseiller d’Etat possédait des documents qui mettaient en doute le sérieux des financements potentiels de l’entreprise Swiss Space System.
Philippe Leuba a gardé des informations pour lui
Philippe Leuba n’a pas transmis les documents au Service de l’emploi, qui a rédigé la proposition de prêt à l’intention du Conseil d’Etat. KEYSTONE
Swiss Space Systems

Deux ans avant la faillite de l’entreprise Swiss Space System (S3), le Conseil d’Etat vaudois lui avait accordé dans l’urgence un prêt de 500 000 francs. C’était en août 2015, dans le cadre du fonds cantonal de lutte contre le chômage. La société, qui visait à envoyer des navettes dans l’espace, avait alors prétendu que des investisseurs étaient prêts à s’engager. Selon des révélations de 24 heures, le conseiller d’Etat Philippe Leuba

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion