Vaud

Un prêt bien vite octroyé

Le Contrôle des finances montre un Conseil d’Etat pas assez curieux sur la société S3 mise en faillite.
Philippe Leuba et ses services n’ont pas eu le temps d’examiner suffisamment la demande d’aide de la société S3. WIKICOMMONS
Swiss Space Systems

 Le prêt de 500 000 francs accordé à la société S3 par le Conseil d’Etat vaudois en 2015 repose «essentiellement sur les propos» de l’homme d’affaires Philippe Petitpierre. C’est ce que dit le Contrôle cantonal des finances (CCF) dans un rapport. La saga se poursuit pour la société S3 (Swiss Space Systems, mise en faillite le 16 janvier) dirigée par Pascal Jaussi. Ce dernier est sous le coup d’une enquête du Parquet fribourgeois

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion