Vaud

«Le parti a tout pour bien faire»

Si Pierre-Yves Maillard est élu à la présidence de l’Union syndicale, qui le remplace au Conseil d’Etat?
«Le parti a tout pour bien faire»
Sur la scène politique depuis plus de vingt ans, Pierre-Yves Maillard est tenté de retrouver le monde syndical. KEYSTONE
Parti socialiste

Pierre-Yves Maillard a franchi le pas. Dimanche soir dans Mise au point, il a annoncé son intérêt à devenir président de l’Union syndicale suisse (USS), après deux décennies de mandat du Saint-Gallois Paul Rechsteiner. Il ne se lance pas au hasard. Si Maillard y va, c’est sans doute parce qu’il sent qu’il peut être l’unique candidat, devant le congrès de l’USS le 30 novembre. La succession de PYM au Gouvernement vaudois est ­désormais

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion