Régions

«La justice, ce n’est pas ça»

Mohamed a déserté l’armée syrienne pour se réfugier en Suisse. Mais la justice helvétique considère que, même pour un Kurde, ce n’est pas un motif d’asile suffisant.
«La justice, ce n’est pas ça»
Mohamed est convaincu que son renvoi en Syrie signifierait sa condamnation à mort. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Asile

Cela fait des mois que Mohamed ne dort plus. Il tourne comme un lion en cage depuis que les tribunaux helvétiques ont refusé sa demande d’asile, après qu’il a déserté l’armée syrienne et que sa famille, à Alep, subit à la fois les persécutions de l’armée turque et celles des forces gouvernementales de Bachar el-Assad. Ce jeune informaticien de 29 ans, polyglotte, toujours prêt à rendre service, est convaincu que s’il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion