Genève

«Se perdre fait partie du jeu»

(4/5) Voyager de manière indépendante lorsqu’on est malvoyant? Un défi relevé par Vincent Tourel et son amie
«Se perdre fait partie du jeu»
Globe terrestre au Musée des aveugles de Hanovre. KEYSTONE Globe terrestre au Musée des aveugles de Hanovre. KEYSTONE
Handicap

Peut-on partir en vacances de manière autonome lorsqu’on est en situation de handicap? Peu de personnes se lancent dans ce genre d’aventure, qui demande beaucoup d’énergie, tant pour la préparation en amont que pour la gestion du quotidien une fois sur place. Pourtant, Vincent Tourel, malvoyant de basse vision, organise ses voyages de A à Z avec une assistance minimale, en compagnie de son amie Carole, également handicapée de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion