Médias

Ils sont virés, puis sanctionnés

L’éditeur Tamedia annonce des retenues sur salaire aux grévistes du Matin licenciés.
Ils sont virés, puis sanctionnés
Les grévistes de la rédaction du Matin se retrouveront pénalisés sur leur feuille de paie du mois prochain. KEYSTONE/ARCHIVES
Presse romande

«Message: Tamedia réalisera des déductions sur salaire en août 2018 pour les collaborateurs qui ont participé à la grève en juillet 2018.» Voilà la note de bas de page que les employés licenciés du Matin ont reçue sur leur fiche de paie de juillet, cette semaine. Quelques jours seulement après la sortie du tout dernier numéro du quotidien orange, samedi dernier, ceux qui l’ont réalisé jusqu’au bout reçoivent ce message

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion