Scène

La révolte des femmes arabes

La comédienne Latifa Djerbi empoigne avec vigueur et humour l’émancipation ­féminine, sur fond de révolution tunisienne. Sa Danse des affranchies pétille sur la scène de Saint-Gervais, à Genève.
La révolte des femmes arabes
Créée au Théâtre Saint-Gervais, à Genève, la pièce partira en tournée cet automne. ISABELLE MEISTER
Théâtre

Il y a quelques années, Latifa Djerbi faisait une entrée fracassante sur la scène de Saint-Gervais, à Genève, avec un solo décoiffant et émouvant, truffé de formules mathématiques. Comment être artiste, femme, amante, fille, mère, à la tête d’une famille monoparentale tout en étant née de parents tunisiens et donc «100% arabe»? L’ancienne prof de math devenue comédienne posait ses équations sur son tableau noir et se livrait sans concession,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion