Médias

Grève: menaces de licenciements immédiats

La direction de Tamedia menace de licenciement «avec effet immédiat» les grévistes qui n’auraient pas repris le travail ce mercredi matin à 11h.  
Menaces de licenciements immédiats contre les grévistes
Plusieurs dizaines de grévistes se sont réunis mardi. Une nouvelle manifestation est prévue ce mercredi à midi. KEYSTONE
Presse romande

«Nous demandons aux employés grévistes de cesser tout mouvement de grève à 11h00 ce mercredi», écrit Serge Reymond, membre de la direction générale du groupe Tamedia, dans un courriel interne envoyé à 8h ce matin et que La Liberté s’est procuré. Les grévistes des rédactions de 24 heures, la Tribune de Genève, Le Matin Dimanche et Le Matin sont ainsi «sommés de reprendre le travail ce jour au plus tard

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion