Cinéma

Presse aux abois

Frédéric Gonseth a filmé à chaud la fin de «L’Hebdo» et dresse un état des lieux inquiétant de la presse romande.
Presse aux abois
Isabelle Falconnier, journaliste à feu «L'Hebdo». FG PRODUCTIONS
«Le Printemps du journalisme»

Le documentaire débute dans un cimetière, où un travelling dévoile les pierres tombales des journaux romands disparus depuis vingt ans. Dernier en date: L’Hebdo, dont Frédéric Gonseth filme à chaud la mort traumatique, recueillant le témoignage de ses rédacteurs tétanisés. Le cinéaste donne aussi la parole à ces jeunes qui ne lisent pas les journaux et s’informent sur internet, sans trop se soucier de la fiabilité des sources. Vieillissement du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion