Solidarité

Le Nicaragua au bord de l’implosion

Jamais depuis la chute du dictateur Somoza le Nicaragua n’avait connu de pareilles violences d’Etat. Seul le départ du couple présidentiel permettrait une sortie de crise, estime Delphine Lacombe.
Le Nicaragua au bord de l’implosion
Après tant d’années passées à la tête du pays, Daniel Ortega ne semble pas disposé à lever le camp. OSCAR DUARTE
Nicaragua

Quand l’effroyable compteur des morts et de blessés va-t-il enfin s’arrêter? Depuis le début des manifestations, le 18 avril dernier, au moins 180 personnes sont mortes et 1300 ont été blessées 1Etat au 21 juin 2018, tombées sous les balles de la police et des «turbas», ces redoutables formations parapolicières agissant pour le compte du président Daniel Ortega et de sa vice-présidente (et épouse) Rosario Murillo. Selon Delphine Lacombe, chercheuse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion