Neuchâtel

Inquiétudes et espoir pour le social

La réforme de l’aide sociale proposée par le gouvernement neuchâtelois suscite des réactions contrastées. Entre indignation et optimisme.
Inquiétudes et espoir pour le social
Le Conseil d’Etat en est à sa troisième demande de coupes dans le social en moins d’une année et demie. KEYSTONE/PHOTO PRETEXTE
Aide sociale

La réforme de l’aide sociale, présentée lundi par le Conseil d’Etat neuchâtelois (notre article du 18 juin), suscite autant d’inquiétudes que d’espoir. Entendant repenser globalement toute son action sociale, l’Etat espère assurer une meilleure prise en charge tout en réalisant des économies. Deux objectifs difficilement conciliables pour de nombreuses voix critiques. Certaines mesures suscitent toutefois un peu plus d’enthousiasme. Avec ce nouveau projet, en consultation jusqu’au 21 août, le Conseil d’Etat

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion