Égalité

Les lycéennes, proies faciles au Japon

Les jeunes filles sont recrutées pour leur image sexuelle, malgré l’interdiction de la prostitution des mineurs.
Les lycéennes, proies faciles au Japon
Pour Nito Yumeno, présidente de l’association Colabo, qui lutte contre la pédophilie au Japon, le pays reste encore très misogyne. «Il faut changer cela à travers l’éducation» estime-t-elle. LDD
Japon

Quand Yumeno Nito avait 15 ans, elle n’avait nulle part où aller après l’école. Chez elle, l’ambiance était toujours violente. Souvent, son père agressait verbalement sa mère, en quasi-dépression entre son mari et le travail. Le soir, Nito passait du temps avec ses amis dans des quartiers du centre-ville de Tokyo comme Shibuya, histoire d’éviter de rentrer à la maison. «Là-bas, il y avait beaucoup d’ados comme moi, ils ne pouvaient

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion