Vaud

Manifestation anti «Nespression»

Une cinquantaine de salariés de Nespresso ont manifesté mardi à Lausanne contre la réorganisation et l’augmentation de leurs heures de travail.
Manifestation anti «Nespression»
Pour les employés de Nespresso, la semaine passerait de 41 à 43 heures, avec des semaines de pointe à 58 heures. KEYSTONE
Conditions de travail

«Non à la Nespression!», «Nous travaillons pour vivre, nous ne vivons pas pour travailler!», ont clamé une cinquantaine de salariés des sites de production de Nespresso. Soutenus par le syndicat UNIA, ils se sont rassemblés mardi après-midi durant près de deux heures devant le siège de la multinationale, à Lausanne. Environ quatre participants sur cinq venaient du site d’Avenches, les autres de celui d’Orbe. En revanche, les salariés de Romont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion