Cinéma

Aux portes fermées du paradis

Le cinéaste alémanique Markus Imhoof remonte la route des migrants dans un documentaire qui interpelle une Europe sourde et aveugle à la misère du monde.
Aux portes fermées du paradis
Aujourd'hui, des réfugiées africaines secourues par la marine italienne. FRENETIC FILMS / MASSIMO SESTINI
Documentaire

«A force d’entendre qu’il y a tant de milliers de morts en Méditerranée, encore et encore, on se protège. Alors que ce qui se passe est très grave», constatait Germinal Roaux, en se demandant com­ment le cinéma peut nous «re-sensibiliser» au sort des réfugiés. Le réalisateur de Fortuna a choisi la fiction et la poésie du noir et blanc. Markus Imhoof, lui, opte pour le documentaire, selon une approche à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion