Agora

Quartier des Grottes: résistances d’hier et d’aujourd’hui pour le droit à la ville

Les mobilisations urbaines ne datent pas d’hier dans le canton du bout du lac. Dans les années 1970, les habitants des Grottes défendaient leur quartier contre un projet de démolition. L’Atelier-Histoire en Mouvement et la CUAE organisent une conférence sur ces «luttes pour le droit à la ville» passées et présentes, le 24 avril à l’UOG.
Quartier des Grottes: résistances d’hier et d’aujourd’hui pour le droit à la ville
Genève

Ces deux dernières années, plusieurs milliers de personnes ont battu le pavé à Genève pour revendiquer leur droit à la ville. En parallèle de la défense du lieu de vie de Malagnou1Maison du 154 rte de Malagnou, occupée par un collectif, Cf. Le Courrier des 6 décembre, 2 février et 6 mars, ces manifestations ont également été l’occasion de pointer du doigt les nombreuses évolutions mortifères qui touchent les espaces urbains du canton: de l’omniprésence de la publicité au manque de lieux alternatifs. Si l’ampleur et l’enthousiasme de ces mobilisations ont à coup sûr représenté un réel bol d’air frais pour la gauche genevoise, un tel mouvement n’était pas sans précédent puisque le canton peut se targuer d’une certaine histoire en matière de mobilisations urbaines.

Dès la seconde moitié des années 1970, le quartier des Grottes a ainsi été le théâtre d’un bras de fer entre ses habitants et les autorités de l’époque, bien décidées à remodeler à leur guise cette zone frontalière de la gare. Une série d’actions, menées notamment sous l’égide de l’Action populaire aux Grottes, ont permis l’annulation du projet et le maintien d’habitations vouées à la destruction. Cette époque est celle aussi des occupations de logements vides, qui sont autant d’occasions d’expérimenter des formes de vie communautaires, et qui fleurissent dans le courant des années 1980 pour s’étendre ensuite au reste de la ville.

En souvenir de la mémoire de ces luttes victorieuses et en raison de la prégnance actuelle de la thématique du droit à la ville, l’association L’Atelier-Histoire en Mouvement et la Conférence universitaire des associations d’étudiantEs (CUAE) organisent le 24 avril une conférence avec Luca Pattaroni (sociologue à l’UNIL et auteur de plusieurs travaux sur les questions urbaines), Morten Gisselbaek (architecte impliqué dans les mobilisations pour les Grottes) et les témoignages de différents acteurs de l’époque.

Notes   [ + ]

1. Maison du 154 rte de Malagnou, occupée par un collectif, Cf. Le Courrier des 6 décembre, 2 février et 6 mars

Conférence: «Lutte pour le droit à la ville hier et aujourd’hui», ma. 24 avril à 19 h, à l’Université Ouvrière de Genève
(Salle Berenstein), quartier des Grottes

Opinions Agora L’Atelier-Histoire en Mouvement Genève

Connexion