Suisse

Plein pouvoir à la Banque nationale

«Monnaie pleine» veut retirer aux banques commerciales toute possibilité de créer de la monnaie.
Plein pouvoir à la Banque nationale
Appelant ­Guillaume Tell et Helvetia à la rescousse, les partisans de la «Monnaie pleine» vont faire cam-pagne avec une affiche montrant la face d’une pièce d’un franc accolée à la question «qui doit créer notre argent?» KEYSTONE
Votations fédérales

En octobre 2008, la Confédération et la Banque nationale suisse (BNS) devaient voler au secours d’UBS, dont les chances de survie avaient été gravement compromises par la crise financière mondiale. Cette intervention à coups de milliards de francs était le volet suisse d’opérations similaires menées dans plusieurs pays développés pour éviter un effondrement du système financier mis à mal de nombreuses banques commerciales internationales. Celles-ci avaient accordé trop de crédits

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion