Arts plastiques

Le pastel, ou la face cachée de l’art

Craie utilisée depuis la Renaissance, le pastel s’est adapté aux courants artistiques. Fraîche et fragile, cette technique est à l’honneur à Lausanne.
Le pastel, ou la face cachée de l’art
Odilon ­Redon "A la dérive (La barque)", 1906. Collection particulière / Photo Peter Schälchli
Fondation de l'Hermitage

On jurerait une peinture à l’huile. La perruque frisottante, cet homme du XVIIIe siècle présente le côté lisse, souple et réaliste de la technique. Pourtant, ces beaux aplats n’ont pas été réalisés par un pinceau. Il faut regarder les traits blancs soulignant la perruque pour percer le mystère. Du pastel sec! Une craie fabriquée avec du pigment, du minéral (calcaire ou argile) et du liant. Ce médium constitue le thème de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion