Lecteurs

Le grand carnaval de l’inégalité!

Thierry Cortat est scandalisé par le contenu du récent débat parlementaire sur la révision de la LEg.
Législation

Dernièrement, aux Chambres fédérales a eu lieu le débat sur la loi sur l’égalité hommes-femmes (LEg) et c’est le pire scénario qui s’est déroulé, car la droite du parlement fédéral veut une révision édulcorée, voir non contraignante.

De qui se moque-t-on? Cela fait trente-huit ans que la Constitution fédérale est quotidiennement violée de manière éhontée. Dès lors, on peut sans peine estimer que le spectacle offert par nos Chambres est un grand carnaval où l’on se moque de la volonté populaire, exprimée par le peuple suisse en 1981 déjà, et renforcé par la loi sur l’égalité en 1996.

Tant de retard exprime un profond mépris à l’égard des femmes et montre que la plupart de nos parlementaires fédéraux ont un esprit machiste qui date d’une époque reculée. Un tel mépris est indécent et lève le voile sur une conception surannée qui relègue les femmes et les familles au rang de faire-valoir.

Que faire face à cette ignominie? Beaucoup de choses ont été tentées avec des résultats qui déçoivent la majorité d’entre nous. Il est possible que la rue manifeste son mécontentement face à cette infâmie, ce qui serait salutaire. Car la voix du peuple doit être entendue, mais plus important, respectée. Il est primordial que certains se rappellent la signification du mot respect, surtout ceux qui sont censés représenter le peuple. Il est grand temps de le leur rappeler, et, si nécessaire, bruyamment.

Thierry Cortat, Delémont

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Législation

Connexion