La paix davantage fragilisée
Les législatives de dimanche ont fragilisé la gauche qui devra rester unie pour défendre les accords de paix. KEYSTONE
International

La paix davantage fragilisée

Les législatives de dimanche dernier donnent plus de poids à la droite dure, ouvertement hostile aux accords avec la guérilla. Les colombes devront redoubler d’efforts dans le pays.
Colombie

Après les législatives du 11 mars, le panorama politique du nouveau Congrès colombien (Sénat et Chambre des représentants) confirme et renforce les divisions héritées de la législature précédente. On assiste à la consolidation d’un bloc ouvertement hostile aux accords de paix signés fin 2016 entre le gouvernement du président Santos et l’ex-guérilla des Farc. A gauche, les partis sont fragmentés, et leur détermination à défendre les accords va dépendre d’alliances

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion