Scène

«Forward» ou le mouvement perpétuel

Edouard Hue présente son solo Forward aux Printemps de Sévelin. Retour sur son parcours de jeune danseur.
«Forward» ou le mouvement perpétuel
Edouard Hue dans son dernier solo, "Forward". GREGORY BATARDON
Danse

Le basket, proche des cultures urbaines, l’amène à la danse à 16 ans. Edouard Hue s’inscrit alors au conservatoire régional d’Annecy en classe de hip hop, et poursuit l’année suivante en danse contemporaine. Depuis lors, il trace son sillon dans cet univers moins «codé», «mode d’expression sans limites» qu’il a fait sien pour le champ de liberté offert. A l’affiche des Printemps de Sévelin la semaine prochaine, il ouvrira la soirée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion