Scène

Pas de deux et jeux de lumières

A Genève, huit jeunes danseurs sortis de formations suisses embarquent dans l’aventure de Foofwa dédiée à la relève.
GREGORY BATARDON
Danse

A jardin, huit spectateurs devenus «cyclistes» pédalent pour allumer leur dynamo, en surplomb de la scène. Idem à cour. De l’autre côté du quadrilatère, une autre vingtaine de spectateurs, dont nous sommes, tirent face-à-face sur des ficelles permettant d’actionner les projecteurs. On les braque ainsi sur les huit jeunes interprètes au centre du plateau de la salle des Eaux-Vives. Embarquées par Foofwa d’Imobilité et Jonathan O’Hear – pour la conception lumière –,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion