Arts plastiques

Le bleu de ses rêves

Le photographe David Gagnebin-de Bons présente un travail sur les songes au centre d’art contemporain Circuit, à Lausanne.
Le bleu de ses rêves
Sans titre ­(autoportrait), tiré de la série En rêves, ­cyanotype. DAVID GAGNEBIN-DE BONS
Expo photo

Bashung a chanté La nuit je mens ou Madame rêve. A l’instar du chanteur, David Gagnebin-de Bons revient rarement bredouille de ses promenades nocturnes. Ses rêves, tel un ­précieux matériau artistique, le photographe lausannois les retient une fois qu’il a rouvert les yeux, les consigne dans des carnets – notant même parfois ceux des autres – et finalement les fige dans d’oniriques tirages. «Tout est parti d’une exposition que nous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion