International

Cassis appelle les Etats à rejeter “la loi du plus fort”

A Genève, Conseiller fédéral a réitéré l’attachement de la Suisse au rôle des droits de l’homme pour prévenir les guerres.
Cassis appelle les Etats à rejeter "la loi du plus fort"
Ignazio Cassis a appelé à Genève les Etats à soutenir le Conseil des droits de l'homme et le Haut commissaire Zeid Raad al-ussein (KEYSTONE archives).
Droits humains

La Suisse appelle les Etats à rejeter “la loi du plus fort”. Pour sa première devant le Conseil des droits de l’homme, Ignazio Cassis a demandé lundi à Genève un renouvellement de l’engagement pris il y a 70 ans dans la Déclaration universelle qui garantit ces droits. Ce texte “a encore toute sa raison d’être”, a affirmé le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) au début de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion