Livres

Eaux troubles au Japon

Dans le premier roman de Nicolás Obregón, Blue Light Yokohama, le sang coule à plus d’une occasion.
Eaux troubles au Japon
Polar

Un mystérieux tueur arrache le cœur de certaines de ses victimes. C’est en tout cas dans cet état qu’on retrouve la veuve d’un juge. Même rituel macabre perpétré sur un père de famille coréen. Dans le premier roman de Nicolás Obregón, Blue Light Yokohama, le sang coule à plus d’une occasion. Flic plutôt mal aimé à la brigade criminelle tokyoïte, Iwata comprend que l’assassin entendait accomplir un sacrifice humain. La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion